lundi, mars 4, 2024

Actualités

Les fans de la série HPI en détresse !

C’est une immersion particulière dans les coulisses du succès télévisuel HPI que nous vivons aujourd’hui. Alors qu’on se remet à peine des rebondissements de la saison 3, diffusée sur TF1 jusqu’au 29 juin dernier, une intrigue de taille s’annonce déjà pour la saison prochaine. Certes, le jeu captivant d’Audrey Fleurot, qui incarne Morgane Alvaro, reste au cœur de l’attention, la quatrième saison promet de s’articuler autour d’un mystère à résoudre loin des scènes de crime : l’identité du père de l’enfant à naître de l’héroïne.

Pierre Laugier, l’un des producteurs impliqué dans la série, a confié à TF1 Info que nous verrons Morgane confronter sa grossesse inattendue à sa situation déjà complexe. Cette particularité devrait jouer un rôle tangible sur le comportement du personnage, autant qu’elle ajoutera une couche supplémentaire à l’intrigue. Mais alors que les fans s’impatientent, une ombre s’est profilée sur le tournage du nouvel opus – le jeudi 9 novembre a été marqué par un arrêt des activités suite à une grève des techniciens.

Révélation choc : Les invisibles saison 4 confirmée ? Guillaume Cramoisan de retour dans la série !

Manifestation pour les droits des intermittents

L’interruption, résultant de la mobilisation à l’appel de la CGT Spectacle et du Syndicat National des Techniciens et Travailleurs de la Production Cinématographique et de Télévision (SNTPCT), revendique la préservation des modalités actuelles de l’assurance chômage spécifique aux intermittents du spectacle. Nicolas Labrousse, chef électricien et représentant du personnel sur le plateau d’HPI, a exprimé le désir unanime des techniciens de maintenir le régime en l’état. L’équipe de production annonce une reprise des activités pour le lendemain matin, signe de foi dans la résolution rapide de cette difficulté.

Une grève qui touche d’autres productions

La série HPI n’est pas un cas isolé. Plus tôt, le 20 octobre, la production de Lycée Toulouse Lautrec, diffusée également sur TF1, a connu des perturbations similaires. Et le 3 octobre, c’est lors du tournage de Déter, la nouvelle série quotidienne apparue sur france.tv, que les techniciens ont marqué un arrêt. Bien que temporaire, cette pause a montré la solidarité et la détermination de ceux sans qui l’industrie serait figée.

Cauchemar en cuisine : Cette histoire qui choque les fans de l’émission

Implications et perspectives pour l’avenir

Le tournage d’une série est un ballet complexe où chaque intervenant joue un rôle clé, et les grèves nous rappellent que les conditions de travail des professionnels de l’ombre sont une préoccupation centrale pour la pérennité du secteur. Cette grève nous incite à réfléchir sur les enjeux du travail intermittent et les défis d’une industrie en constante évolution.

Tendance